Skip to main content

Posts

Showing posts from 2011

Selah Sue / Moby / Get Up! festival - Lost in music

En deux jours, j’ai vécu deux expériences très différentes, fan de Martin Solveig, j’ai craqué mon portefeuille pour la fameuse “nuit blanche”, l'évènement ELECTRO de la foire aux vins de Colmar, une énorme Boum rassemblant plus de 10000 personnes. Le lendemain, j’enchaînais avec le triple-concert suivi de l'after Still Up à la ferme.
Deux soirée electro. Deux mondes.

PART 1 - Music is lost

peu après minuit, Lafaille prend les platines pour chauffer la foule.
Deux erreurs se sont glissées dans la phrase précédente, sauras tu les trouver? D'une, il ne prend pas vraiment les platines puisqu'il mixe les bras en l'air... De deux, la foule est déjà chaude, bon, c'est la fête du vin après tout... Le public est conquis d’avance (lire “déshinibé” :), à la moindre gesticulation du clownesque Lafaille, le stade, pardon, le théatre scande des POOOOO POPOPOPO POOOOO POOOOO. Les conaisseurs ne s’y trompent cependant pas, musicalement on reste sur sa faim. Lafaille ... FAIL! …

Mendo @ la Ferme, Colmar (Get Up festival 2011)

Still Up is back!
Ils sont de retour... Les 3 mousquetaires de l'electro colmarienne : Charles de Batz de Castelmore d'ArtagnanPaul de PEG de Colmar downtown, Athos, pardon : Gonzos, sans oublier le Porthos (Aramis en retard n’arrivera que Jeudi)
Pour la troisième année consécutive, la Ferme ouvre ses portes au festival GET UP à l’occasion de la foire aux vins de Colmar, à peine le dernier verre de vendanges tardives vidé, les insatiables traversent la route direction le “dancing” de la Ferme Elter :)

Pour cette Saturday Night, “Still Up” réinvite David MENDO, sa House chaleureuse ayant déjà enflammée le dancefloor de la ferme en Mai 2010

Mendo, c’est l’enfer
en maître de cérémonie, un Lucifer Suisse, pays du chocolat, des lacs et donc de la House.
Réincarné sous les traits de Mendo, beau gosse Hispano-Suiza, Lucifer emmène la foule de plus en plus nombreuse vers une partouze atomique, une fornication virtuelle (ou pas ^_^), bafouant au passage l’ensemble des dix-commandements…

Morcheeba @ Les Dominicains, 16.07.2011

Tout juste un an après avoir chauffé à blanc le Noumatrouff, les Morcheeba investissentLes Dominicains de haute-Alsace.

Endroit mystique et magique au point que votre serviteur se demande bien ce qu'il reste aux autres salles tant le cadre est magnifique et la qualité sonore au rendez-vous.


Moriarty, si vous me lisez (bah quoi?? ^^), la nef du couvent des Dominicains, c'est pour vous, (re)venez!

22 heures, une mélancolique mélopée envahie la salle baignée dans une lumière bleue, Ross Godfrey nous emmène en voyage sur la mer, un ange descend du ciel, Skye Edwards entonne 'The Sea'.

La messe peut commencer!

En prêtresse de charme, Skye vêtue de plumes rouge-sang, mi-ange, mi-démon. Un Séraphin? Lucifer chassé du paradis? Qu'importe, sa voix est bien angélique.


S'en suivent le splendide 'Otherwise', 'Even though', 'Part of the process', le voyage continue à Sao Paulo, Morcheeba revisite les 5 continents que constituent leurs 5 albums, 'Bloo…

Forest National, Bruxelle, Mars 1995

Une intro toute de Soul vêtu, il fait froid, manteau à fausse fourrure, on chauffe ses cordes en rendant un bel hommage à Curtis Mayfield... 'People Get Ready', en effet, mesdames et messieurs, PREPAREZ VOUS.

Préparez vous à un concert annoncé à l'arrache comme sait si bien le faire le musicien de Minneapolis. En une heure et demi celui qu'on appelait plus Prince vous emmène dans un voyage supersonique à travers les genres musicaux, Soul, Funk, Rock, Blues, Electro, tout y passe sans aucune baisse de tension. Reprises de Curtis, Graham Central Station, Creedence Clearwater Revival, Elvis Presley, Sly Stone, morceaux inédits de O(+>... Pas un seul HIT de Prince, ce soir "Prince is dead" comme il le hurlera à la foule, "Prince is dead" et c'est tant mieux.

Ambiance aftershow, après 'People Get Ready', Prince annonce "un morceau tranquille, ne vous excitez pas encore" avant de lancer une version survitaminée de 'The Jam'…

Alela Diane @ La Laiterie, 08.05.2011

Tiens, un concert tout seul...
En même temps les concerts "pas tout seul" finissent par ne pas avoir de chronique ici pour cause d'esprit au Walhalla ou au contraire aux limbes de l'enfer, vous avez donc échappés à mes bafouilles sur les concerts de Rahzel au Noumatrouff (mais l'ami KDFA s'en est chargé), d'Aloe Blacc à la Laiterie (avec du DJ Miss Torn  inside), de Moriarty à L'illiade ou le Beat & Oxle de Rainer Trueby à Fribourg (KDFA dans la place, mais quelle équipe de choc! :)...

Non, non, non, je n'étais pas en exile dans une villa au Pakistan depuis des mois à jouer à la Playstation avec mon pote Oussama, mais juste en mode amoureux / déprimé / amoureux / déprimé / amoureux / déprimé, et je ne peux pas dire que ce soit véritablement source d'inspiration (à part pour écrire des poèmes débilo-suicido-romantiques)
Bref, envie de me changer les idées, de ne pas rater Alela Diane une fois de plus, depuis le temps que je  suis amoureux (A…

Silence

Elle résonne dans ma tête, comme un écho larsenique, galaxie de non-sens laconiques. Andromède dévorée par la bête, un univers de contradictions, un Big-bang assourdissant. Je rêve de silence, d’arsenic. De redevenir poussière...d'étoile. 
- 04/2011




Still up! - Carnaval 2010 - remixed

Des egyptiens, des oiseaux, des prêtres, Mozart et j'en oublie...

La Reine de la Nuit arrive et montre une photo de Pamina, sa fille, à Tamino. Elle lui dit que sa fille est emprisonnée par Sarastro. Si Tamino arrive à la délivrer, il pourra l'épouser. Tamino tombe amoureux de Pamina en voyant son portrait. C'est alors que.... Mais quelqu'un peut il m'expliquer pourquoi vous êtes en train de lire le synopsis de "Die Zauberflöte"? (la flute enchantée pour les incultes, OUI TOI DEVANT TON ECRAN, C'EST A TOI QUE JE M'ADRESSE! :)

Reprenons :
Jules César sous acides, des anges aux décolletés aguicheurs, des nonnes travestis, Karl Lagerfeld et j'en oublie... (aaaah, Lara Croft!)

Vous prenez le meilleur des associations qui font bouger les fesses de toute la région Colmarienne, ceux la même qui vous kidnappent jusqu'à l'aube à la sortie des Foires où vous étiez juste venu achetez votre nouveau canapé (mouais, surtout boire du pinard, bande de so…

Erik Truffaz Quartet & Anna Aaron @ Noumatrouff, 12.02.2011

PUTAIN!
J'y allais pour voir... Sans grande attentes... Terriblement fatigué et un peu ennuyé de me faire le concert en solo
(ce qui me fait penser que hormis une rencontre avec la famille Koukaï, j'ai fait tous mes concerts typés "Jazz" en ... solo)



Je dois bien avouer que ma connaissance d'Erik Truffaz se limitait à ... Youtube.
Au vu du peu d'inscrit sur l’évènement Facebook, je m'attendais aussi à une salle vide et un silence religieux...
Ajoutons que, malgré les nombreuses heures du genre en ma possession, je suis loin d'être un spécialiste, la complexité et l'aspect "trippant" du jazz me laissant parfois de marbre.

BORDEL DE ZEUS!
La baffe que je me suis pris!
Dès les premières notes ça claque.
Erik Truffaz Quartet c'est avant tout un putain de groupe, un putain de magicien aux Fender Rhodes et à l'orgue Hammond :  Benoit Corboz, un putain de bassiste Marcello Giuliani (bassissimo), et tout droit sortir de son usine d’aciér…

Still Up & Welcommunity @ La Ferme 05.02.2011

Voyage musical.

Origine: une petite ville Gauloise qui résiste encore et toujours à l'envahissement du son tout pourri.
Destination : la Grèce.

Départ de la Ferme à 23h,
arrivée prévue vers 6h du matin.



Ce voyage débutera à la rame... et le rameur c'est SHAED, chargé de faire monter tout ce petit beau monde à bord de cette expédition sonore. Et il rame parce qu'à 23h le public est :
1. chez Mamie en train de regarder Patrick Sébastien
2. dans un bar quelconque à commander son huitième picon-bière
3. dans la salle mais pas encore suffisamment alcoolisé pour oser affronter l'épreuve du dancefloor qu'à coté manger des couilles crues de taureau à Fear Factor c'est une formalité!
(rayer les mentions inutiles)

Mais m'sieur Schaed se fait plaisir, laboure le public, plante ses graines House, arrose ses vinyls, amende le dancefloor... Et ça fini par pousser!
Une jolie danseuse, puis deux... Un danseur alcoolisé, puis dix...
C'est parti, on a greffé un moteur au b…

Le sommeil du juste

Longtemps accusé un matelas fatigué
longtemps pleuré un visage blessé
souvent maudit une jambe endolorie
le vrai coupable? Un coeur endormi
Lourd d'amours en putréfaction
oubliez vos amicales consolations
lassé des portes fermées du paradis
plus rien n'y brûle, plus rien n'y brille

Dans mon coeur s'éteignent les étincelles
je n'ai plus l'âme légère
désirer l'amour comme on désire le sommeil
aux deux jeux, je perds
Si la vie est un sommeil
que l'amour en est le rêve
que je cesse d'être en éveil
que quelqu'un sonne la trêve

Retrouver... le sommeil du juste.